Cinq bonnes raisons de s’installer en France pour travailler

La crise qu’a connue le secteur financier européen a affecté de nombreux pays à travers le monde. Parmi les secteurs les plus touchés, celui de l’emploi qui a connu un net recul. Des ressortissants de divers pays ont dû immigrer pour trouver de meilleures conditions de vie ailleurs. Dans le choix d’un pays d’immigration, la France apparait comme l’un des favoris. Voici cinq raisons qui vous donneront envie de vous établir en France pour y travailler.

La quatrième puissance économique de l’Union Européenne
Comme tous les pays européens, la France a également été touchée par la crise financière qui a fait trembler de nombreux pays voisins. Cependant, le pays de l’hexagone détient l’une des économies les plus solides au monde. En effet, la France se classe quatrième puissance économique au rang des pays industrialisés. C’est un pays qui offre de grands atouts dans de nombreux secteurs de l’emploi.

De nombreux avantages sociaux
La France reste encore l’un des pays qui offrent le plus d’avantages sociaux aux travailleurs. D’une part, on peut dresser une liste d’avantages à savoir : la mutuelle, des tarifs préférentiels, des réductions de billets de bus, cinéma, théâtre. D’autre part, on peut faire une étude comparative dans l’Union Européenne ou ailleurs pour se rendre compte de la « chance » qu’ont les travailleurs en France.
La France se classe parmi les plus hauts salaires européens
Dans le classement des SMIC des pays européens, la Bulgarie apparait au bas de la liste avec un SMIC s’élevant à moins de 200euros. A ce classement la France tire son épingle du jeu. Même si elle est encore loin du Luxembourg où le SMIC s’élève à plus de 1800 euros. La France avec un SMIC à 1445 euros offre tout de même un important avantage salarial à ses employés.

Le temps de travail en France
Avec un temps de travail s’élevant à 35 heures par semaine, la France arrive au bas du tableau du temps hebdomadaire de travail dans l’Union européenne. Qui ne serait pas séduit par l’idée de travailler moins avec un SMIC aussi élevé ?

Des congés et jours fériés
Avec un total de 36 jours de congé annuel, dont 14 jours fériés, le calendrier français est fourni en jours de repos. Le pays se classe au 5ème rang dans cette catégorie, au même titre que l’Espagne et le Royaume-Uni.

Photo par Gwenael Piaser

Peut-on souscrire une assurance hypothécaire en vivant en France ?

pärchen traumhausEn France, il existe le concept de l’assurance hypothécaire qui est largement répandu au Canada. Sur le sol français, cette expression n’est pas vraiment utilisée puisque les banques parlent davantage d’assurance vie.

Prévoir les imprévus et préserver la famille

Lorsqu’un ménage a pour objectif de réaliser un investissement sur plusieurs années, il doit prévoir tous les imprévus. En effet, en cas de décès, l’assurance prêt hypothécaire peut s’avérer très importante. Elle aura ainsi l’opportunité selon les cas de figure de réduire le montant qui n’a pas encore été remboursé. Au Canada, ce concept est largement connu, mais sur le sol français, les banques parlent davantage d’assurance vie. Cette dernière permettra ainsi d’obtenir une certaine tranquillité même si une maladie grave, une invalidité ou un décès prématuré est observé. En France, les banques sont nombreuses à la mettre en place et divers organismes proposent également cette assurance vie hypothécaire.

En France les banques parlent d’assurance vie

Elle est souscrite lorsqu’une personne opte pour un prêt hypothécaire, mais elle n’est pas obligatoire. Si un Français fait le choix de renoncer à cette démarche administrative, la famille devra prendre à sa charge le reste du montant à payer si un imprévu se produit. Cette assurance vie permet ainsi de protéger le conjoint ainsi que les enfants d’une dette importante.

Le concept du crédit hypothécaire

Généralement, cette assurance est souscrite lorsqu’une personne se dirige vers un crédit hypothécaire. Ce dernier est assez simple puisqu’il est accordé lorsqu’un bien a été hypothéqué. Deux cas de figure sont observés puisque la banque peut proposer une hypothèque sur le logement acquis avec le prêt ou sur un bien immobilier indépendant de cette offre. Toutefois, si une ou plusieurs mensualités ne sont pas remboursées, les services de la banque ont l’autorisation de saisir le bien et de le vendre pour acquitter la dette. A contrario, si une assurance hypothécaire a été souscrite, de nombreux avantages sont listés, mais ils dépendent des propositions mises en avant par les différents établissements financiers.

L’assurance hypothécaire permet d’effacer de nombreux problèmes en couvrant le moindre imprévu. C’est par conséquent la meilleure méthode pour investir efficacement dans le monde de l’immobilier sans pour autant exposer l’entourage ainsi que les enfants à des déconvenues financières.

Quelles sont les formalités pour acheter une voiture d’occasion en France?

voiture d'occasionL’achat d’une voiture est un acte conséquent qui demande tout de même quelques formalités. Il est donc important de les connaitre avant de se lancer à la recherche d’un modèle, car pour le marché de l’occasion quelques différences sont observées.

La carte grise et le certificat de vente

Lorsque le conducteur achète une voiture d’occasion, la vente ne se déroule pas comme chez un concessionnaire. Il est donc important d’éplucher le passé de ce véhicule notamment en évitant d’acquérir une référence volée, contrefaite… Après l’avoir vérifiée et acquise, il est judicieux de passer quelques étapes. La première concerne la remise de la carte grise. Cette dernière est obligatoire et le vendeur est contraint de la donner après l’avoir signée et datée. La vérification s’impose, car si l’une des deux informations est manquante, il sera très difficile d’obtenir la nouvelle carte grise. Lorsque cette formalité est terminée, le vendeur doit fournir un certificat de vente qu’il est préférable de rédiger en présence des deux parties.

L’importance du contrôle technique

Au préalable, le vendeur a dû passer la voiture d’occasion au contrôle technique. L’acquéreur possède ainsi un certificat de passage ainsi que le rapport de contrôle. Ce dernier doit mettre en avant l’adresse d’un centre agréé ainsi que le talon. Cette formalité est indispensable, car elle justifie de la conformité du véhicule et des problèmes qui seront éventuellement à corriger. En effet, un rapport de contrôle peut mettre en évidence quelques problèmes au niveau de la voiture, mais ils sont susceptibles de ne pas nuire au bon fonctionnement. Ils ne font donc pas l’objet d’une contre-visite.

L’assurance et le nouveau certificat d’immatriculation

Le vendeur devra enfin fournir un certificat de non-gage qui est un document très important. Il permet de savoir si la voiture d’occasion n’a pas été gagée par une société ou si les procès-verbaux n’ont pas été payés. Lorsque la vente est conclue, l’acquéreur doit à son tour faire quelques démarches notamment en ce qui concerne l’assurance. Cette dernière doit commencer dès la remise des clés du véhicule. Grâce à l’ancienne carte grise, il est nécessaire de demander le nouveau certificat d’immatriculation. Ce dernier est délivré par la préfecture du lieu d’habitation. Si lors d’un contrôle, le conducteur est dans l’incapacité de fournir ce document, il risque une amende de 135 euros.

Un premier séjour à Lyon? 5 endroits à visiter!

Serpenté par le Rhône et la Saône, Lyon est une ville magnifique qu’il serait dommage de ne pas visiter. Que ce soit au niveau historique ou culturel, Lyon a beaucoup à offrir. Ses 2000 ans d’histoire sont retracés dans toute la ville et on en retrouve quelques vestiges un peu partout. Ses collines emblématiques, celle de la Croix Rousse et la Fourvière, se dressent au centre de la ville. Mais entre les quartiers du Vieux Lyon, de la Presqu’île ou les Quais de Saône, on peut vite se perdre dans cette immense ville. Voici donc quelques-uns des endroits à privilégier lors d’un séjour à Lyon. Mais avant tout, afin de découvrir la ville comme il se doit, n’oubliez pas de réserver une chambre dans un hôtel 1ère classe à Lyon.
 
Le musée des Beaux Arts
Il figure parmi les plus grands musées de France, juste derrière le Louvre. Outre les expositions permanentes, où vous retrouverez des œuvres byzantines, égyptiennes et même modernes, le musée propose aussi des expositions temporaires tout au long de l’année. Si vous passez par le centre de Lyon, impossible de faire l’impasse sur sa visite, il se trouve dans une ancienne abbaye royale.
 
La Basilique de Fourvière
Située sur la colline du même nom (on l’appelle aussi la « colline qui prie »), la basilique de Fouvière est non seulement un haut lieu spirituel, mais aussi culturel. A travers les visites guidées journalières, vous pourrez découvrir son architecture impressionnante, ses œuvres d’art (notamment des sculptures et des peintures) et une vue panoramique de la ville depuis le promontoire. La basilique est d’ailleurs inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.
 
Le Vieux Lyon
Il impossible de parler des atouts touristiques de Lyon sans faire référence à ce quartier médiéval et authentique. Réservez votre matinée afin de visiter les trois quartiers du Vieux Lyon : Saint-Paul, Saint-Georges et Saint-Jean. Dans le plus pur style de la Renaissance, vous y retrouverez des maisons très colorées, des traboules, quelques artisans et une architecture atypique, nous rappelant l’Italie.
 
Le Parc des Oiseaux
Ce parc renferme la plus importante collection d’oiseaux de toute l’Europe. Vous pourrez vous y promener seul ou accompagné au gré des chants d’oiseaux. Les défenseurs des animaux apprécieront également, car le parc prône le respect de l’environnement et la préservation des animaux, tout en sensibilisant les visiteurs. Le Parc des Oiseaux autorise les visiteurs à nourrir certaines espèces et les visites sont clôturées par un envol d’oiseaux. Un spectacle à ne pas manquer.
 
Le café comptoir Abel
Après une journée passée à explorer les dédales de la ville, quoi de mieux qu’un rafraîchissement dans le plus vieux bistrot de Lyon ? Les plats sont succulents, certes, mais ce qui attire le plus les touristes, c’est l’aspect historique du restaurant. Une fois les portes passées, vous vous retrouvez projeté vers le début du 18ème siècle. Cet endroit intemporel chargé d’histoire est un lieu incontournable de Lyon.
 
 

Quelles sont les formalités pour effectuer un séjour à Montréal ?

Le Canada est une destination de rêve pour beaucoup d’adeptes des voyages. Ses grands espaces, sa nature aux couleurs époustouflantes et ses grandes villes à l’atmosphère chaleureuse.
Le Québec, plus particulièrement apprécié par les francophones, recèle lui aussi de richesses souvent insoupçonnées.
Voici quelques conseils sur les formalités à remplir pour pouvoir partir et profiter de son séjour en toute sérénité.

downtown Montreal

L’élement essentiel est le passeport. Il doit être valable sur toute la durée du séjour et sa date de validité doit s’étendre jusqu’à au moins un jour après la date de retour prévue.
Soulignons que le passeport biométrique n’est pas obligatoire au Canada. Un passeport électronique ou une ancienne version des passeport sont également valable sur le territoire. Cependant, pour ceux qui souhaiteraient profiter de leur séjour au Canada pour se rendre aux Etats-Unis, pour franchir la frontière entre le Canada et les Etats-Unis le passeport biométrique est obligatoire.

Pour les ressortissants français, belge ou suisse, aucun visa touristique n’est à demander. Celui-ci est délivré directement par le service des douanes lors du passage de la frontière et sur présentation du passeport. La durée maximum de séjour est de six mois, dans le cadre d’un séjour touristique. Néanmoins, cette durée n’est que théorique puisque c’est finalement l’agent des douanes, lors de l’arrivée, qui pourra décider de la durée de séjour autorisé sur le territoire canadien.
En effet, pour pouvoir résider plusieurs semaines voire plusieurs mois au Canada, les nouveaux arrivants devront prouver qu’ils ont suffisamment d’argent sur leur compte pour subvenir à leurs besoins sans travailler. La preuve étant apportée par le dernier relevé bancaire ou une lettre officielle de la banque attestant la somme disponible en compte.
Aucune somme ni ordre d’idées n’est précisé par l’ambassade mais pour un mois de séjour, il faut prévoir au moins 700 euros.
Ainsi si l’agent estime que la somme disponible n’est pas suffisante, il pourra décider de délivrer un visa de la durée qu’il considère omme acceptable, celle-ci pouvant $etre inférieure à 6 mois.
Pour ceux qui souhaite rester plus longtemps sur le territoire afin de trouver du travail, le Visa Working Holiday ou Programme Vacances Travail (PVT) existe et permet de rester un an et de travailler au Canada.

Pour le passage des douanes, il faut savoir qu’il est préférable de se munir de l’adresse de l’endroit où aura lieu le logement puisque l’agent des douanes posera cette question. D’autres questions comme la raison du séjour, la durée de séjour prévue, la nature des liens avec les connaissances sur place, etc.

Un point également important : être en possession du billet retour lors du passage en douanes à l’arrivée.

Il faut savoir qu’un visa touristique ne peut pas être converti en visa étudiant ou en visa de travail. Tous les visas doivent en effet être demandés avant le départ.

Pour de plus amples informations, rendez vous sur la page suivante :
En savoir plus

Photo par Eric Michiels

5 régions françaises à découvrir lors d’un premier séjour

La France regroupe 22 régions métropolitaines et 5 départements d’Outre-mer. Lors d’un premier séjour, cinq d’entre elles sont susceptibles d’être découvertes.

La Corse mêle paysages montagnards et plages de sable fin. Cette région française est en réalité une île du Sud, bordée par la Méditerranée. L’été est chaud et sec tandis que l’hiver reste doux. De nombreuses criques restent encore secrètes mais les natifs corses n’hésitent pas à les partager. Ajaccio et Bastia sont les seules grandes villes de l’île qui, pour l’essentiel, comporte des petits villages typiques et anciens. La ruralité et le calme font de l’île un endroit hautement prisé.

La Bretagne, région côtière, offre aussi un intérieur riche. Le littoral breton se découverte à travers les plages, les hautes falaises et les phares. Par ailleurs, l’intérieur breton est peuplé de landes, de forêts et renferme un bon nombre de monuments historiques. Le patrimoine de la région est très fourni ; on y trouve notamment les vestiges des époques préhistoriques (dolmens, menhirs…). La randonnée est beaucoup pratiquée en ce milieu naturel habité par de multiples espèces d’oiseaux.

L’Alsace est une région haute en culture et en patrimoine français. Plusieurs musées ont été construits tandis que les châteaux anciens ont été conservés. La tradition est un point fort de la région, elle se retrouve notamment dans les architectures mais aussi dans la gastronomie ou le vin. La célèbre Route des Vins attire un bon nombre de touristes. En outre, la présence du Rhin, les grandes forêts et les massifs des Vosges offrent de nombreux loisirs. Enfin, sa capitale, Strasbourg, est une ville tournée vers l’Europe en ce qu’elle se trouve au centre du continent et en ce qu’elle abrite le Parlement européen.

L’Île de France est un incontournable puisqu’elle renferme la ville de Paris, forte de ses attractions, de ses monuments historiques et culturels, de ses musées… Elle est le berceau de l’architecture gothique. Cependant, l’Île de France est souvent méconnue car elle ne se définit pas seulement par son territoire urbain : plus de la moitié de la région est agricole et rurale et à ce titre, des parcs naturels régionaux ont été créés. Les randonnées, sorties VTT, à cheval et autres sont donc accessibles.

La région Provence Alpes Côte d’Azur (PACA) est diversifiée. Le littoral méditerranéen est chaud et attractif ; les plages et les grandes villes se mêlent entre elles. La PACA donne aussi à voir de nombreux parcs naturels où la verdure, la faune et les randonnées foisonnent. Ainsi, les hautes cimes des Alpes se dessinent à travers cette région bénéficiant d’un paysage montagnard et d’une forte activité hivernale.

Photo par Ed Yourdon